Dans le monde du jeu vidéo, le skate n’a pas toujours été mis en avant. De Tony Hawk’s Pro Skater à Session en passant par Skate, le monde du skate se modernise pour le plus grand plaisir des fans qui attendent désespérément du nouveau dans ce milieu souvent délaissé par les géants du jeu vidéo.

Les univers de Tony Hawk

La principale franchise de jeu de skate qui a vu le jour est celle appartenant à Tony Hawk, célèbre  pro skater, avec sa série de Tony Hawk’s Pro Skater, Underground ou encore American Wasteland. Basée principalement sur l’arcade, il s’agit de faire les « tricks » les plus spectaculaires et absurdes possibles, le tout accompagné de missions délirantes et incroyables (comme sauté d’un immeuble à un autre en passant par-dessus un hélicoptère). Les contrôles sont simples et très typés arcade : une touche pour le type de figure, comme les flips (la planche pivote), les grabs (le personnage tient la planche avec au moins une main), ou les grinds/slides (glisser avec le skate sur des rails, bancs, etc), et une touche par direction.

Le premier jeu de la franchise sort en 99. C’est avec ce jeu que les bases de toute la franchise vont alors être définies. Le but principal est de simplement réaliser des objectifs variés, comme le plus gros score, le plus gros combos (enchaînement de tricks sans faire retoucher les 4 roues de la planches), ou encore réussir le très classique S.K.A.T.E., où le joueur doit trouver chaque lettre en utilisant les différents éléments de décors du jeu. La même chose existe en version C.O.M.B.O., où il s’agira de récupérer les lettres dans un même combo.

Si cette franchise a si bien fonctionné, c’est que l’univers dans lequel le joueur est plongé, est tout simplement idéal pour les skateurs. Les jeux ne se prennent pas au sérieux, les environnements sont très variés, les personnages uniques et les missions à la fois folles, absurdes et spectaculaires. On pourra donc très facilement s’identifier au monde des rebelles, qui font du skate principalement pour s’amuser, passer du bon temps et s’améliorer de plus en plus afin de découvrir le monde.

Les différents jeux vont au fur et à mesure proposer de plus en plus de choses, et offrir de très bonnes surprises aux fans de la série, comme la création de skate-parks personnels, l’apparition de mini-jeux souvent absurdes et délirants, l’utilisation de véhicules parfois ridicules ou même un jeu complet sans aucun temps de chargement.

C’est pourquoi, avec en moyenne un jeu tous les 1 à 2 ans, le succès était souvent au rendez-vous. Les fans étaient ravis de découvrir les dernières nouveautés apportées au jeu. Mais après une très longue absence, la fête se termine avec la sortie de Tony Hawk Pro Skater 5. Sensé retrouver les bases très arcades des premiers jeux, ce dernier opus n’a pas trouvé le succès souhaité. Même avec de meilleurs graphismes, les attentes n’ont pas du tout été satisfaites. Beaucoup trop d’éléments, pourtant cher à la franchise, n’ont pas été intégrés, la déception est totale pour les fans, et les multiples bugs présents ne viennent en aucun cas améliorer le tout.

Globalement, cette franchise a donc entièrement conquis les joueurs, et ce dès le début. Chaque opus était attendu avec impatience, et les innovations ne faisaient qu’améliorer la « hype » du jeu. Cependant, après 7 ans de jeux différents et 8 ans sans aucune nouvelle, TH’s Pro Skater 5 n’a pas pu donner l’effet espéré. Pour beaucoup, il ne s’agit initialement que d’un recyclage supplémentaire de la part de la franchise, signant la fin du skate dans le jeu vidéo pour Tony Hawk.

Les univers de Skate

Le principal adversaire de la franchise de Tony Hawk est Skate. Sorti en 2007, il innove complètement le jeu de skate, en proposant au joueur de contrôler les mouvements des pieds et des mains sur la planche. Ainsi, le joystick droit va devoir reproduire de manière plus réaliste les mouvements effectués pour réaliser des flips, et les gâchettes serviront à faire attraper au personnage sa planche avec la main droite ou la main gauche. En les actions et les différentes directions, le joueur a une liberté totale sur son personnage et sur les tricks à réaliser.

Cette franchise a pour but de rendre plus réaliste son mode de jeu. Mais pas d’inquiétude, l’histoire globale, les missions ou encore les cinématiques sont toujours aussi fun à suivre, comme la « Death Race » qui consiste à faire des courses extrêmes en skate.

De plus, ce jeu permet de découvrir la ville fictive de San Vanelona en monde ouvert, qui reprend de nombreuses caractéristiques présentes dans de vraies villes, comme Barcelone ou Vancouver, souvent réputées pour leur architecture propice au skate.

Dans Skate 2, le joueur peut enfin se déplacer à pieds. Cela lui permet non seulement de mieux se déplacer mais surtout de déplacer les objets environnants, comme les bancs, afin de créer soi-même un spot idéal pour le skate. D’autres figures font leur apparition, comme les « Foot-plants » (sauter, puis poser un pied par terre en tenant sa planche, puis sauter et retomber sur la planche), les « Fingerflips » (faire un flip avec la main), ou encore les « Hippy-jumps » (sauter par-dessus un obstacle alors que la planche passe par-dessous).

Une autre nouveauté de ce jeu est le mode boucherie. Comme son nom l’indique, il s’agit de créer une véritable boucherie lorsque le joueur chute. Il pourra alors contrôler son personnage pour faire le plus de dégât possible.

Avec son lot de fonctionnalités, Skate 2 apporte également un environnement renouvelé où New San Vanelona fait office de lieu où le skate n’est plus autorisé dans certains endroits. Ainsi, des agents de sécurité peuvent venir (tenter de) chasser le joueur d’un spot qui semble pourtant parfait.

Skate 3 ajoute également plusieurs innovations comme des « tricks » supplémentaires avec le « Dark-slide » (faire un slide avec le grip du skate tourné vers le sol). Il est également possible d’ajouter des objets directement dans l’univers de jeu mais aussi de créer des skate-parks dans des lieux fermés.

Côté musique, il est possible de choisir la playlist du jeu ou d’utiliser les bruits ambiants. Plus un endroit est important ou plus le joueur se déchaine comme un pro, plus la musique s’emballe. Même 7 ans après, Skate 3 reste alors le meilleur jeu de skate étant sorti, à la fois réaliste, joli et surtout très fun à jouer.

La franchise Skate a donc pleinement réussie le pari de couper avec le mode arcade des jeux de skate, afin de proposer quelque chose de beaucoup plus réaliste. Elle est toujours très ancrée dans l’univers du jeu vidéo, et les très nombreux fans et membres de la communauté Skate répondent encore et toujours présent pour défendre leur nouvelle franchise favorite.

Session, le renouveau du skate

Skate 4 n’étant pas prévu pour la réalisation, les très nombreux fans furent déçus de voir s’arrêter là leur franchise préférée. Malgré les nombreuses demandes, personne n’eut de nouvelles concernant le développement d’un éventuel successeur.

Heureusement, un jeu en développement par Crea-ture Studios, studio de développement indépendant, redonne espoir aux fans. Ce jeu est Session (anciennement Project: Session). Très inspiré par la franchise Skate, ce jeu bénéficiera d’un mode encore plus réaliste. Le moteur graphique Unreal Engine 4 permettra d’obtenir de magnifiques rendus, ainsi que des gestions de jour/nuit efficaces. L’univers du skate dans le jeu vidéo pourra s’offrir une bouffée d’air frais bien méritée.

Seuls le site internet du studio et les réseaux sociaux permettent d’obtenir quelques informations sur l’avancée du projet.

Récemment, le studio a annoncé avec fierté que le jeu n’était plus un projet. De plus, l’équipe a fait appel aux joueurs pour commencer les premières phases de tests et de retours.

Une campagne Kickstarter est en cours de lancement, et les studios ont permis aux joueurs de télécharger une démo du jeu en pré-alpha (uniquement sur PC), afin de commencer à montrer ce dont ils sont capables. Et le résultat a beaucoup plu aux fans de skate et de jeu vidéo, malgré la difficulté très réaliste et l’état encore précoce du jeu.

Tout cela est évidemment très prometteur, et les grands fans de Skate 3 pourront enfin avoir de quoi jouer à nouveau.  Préparez les chaussures de skate, la « Wax », et commencez l’échauffement, il est bientôt l’heure pour les skaters de reprendre du service.