Difficile de croire à la nouvelle, mais elle a pourtant été officialisée par EA en fin de semaine dernière. L’année passée, en novembre, sortait Star Wars Battlefront II sur PC, Xbox One et PlayStation 4. Après un accès anticipé d’une semaine pour les membres EA et Origin Access, le jeu est finalement arrivé entre les mains de tous. Il n’aura pas fallu longtemps avant que les premiers joueurs manifestent leur mécontentement face à un système de progression en ligne galvaudé par des microtransactions malvenues.

En résumé, deux façons de jouer en ligne s’offraient au joueur. La première, classique, consistait à jouer pour gagner de l’expérience et débloquer de nouveaux éléments de jeu à utiliser lors des parties en ligne. Si ce système peut sembler plus juste pour tout le monde, rappelons néanmoins que sur la base de calculs faits par les joueurs eux-mêmes, débloquer un personnage comme Luke Skywalker ou Dark Vador prenait une quarantaine d’heures de jeu. Pour débloquer la quinzaine de héros disponibles, il vous fallait donc jouer environ 600 heures. EA avait justifié ce système de progression par l’envie de procurer au joueur un sentiment de fierté en débloquant un héros après autant d’effort.

Néanmoins, pour ceux qui n’avaient que faire de la fierté et des efforts, un passe-droit permettait de débloquer de nouveaux héros moyennant finance. Là où le bas blesse, c’est qu’il était impossible d’acheter directement un héros. Il fallait se procurer des packs de récompenses payants contenant des éléments de jeu tirés aléatoirement. En d’autres termes, difficile de savoir à l’avance quelle somme dépenser pour débloquer le contenu d’un jeu lui-même payant à l’acquisition.

De fait, entre les joueurs souhaitant une progression équitable pour tous et ceux trouvant les microtransactions bien trop onéreuses, EA a fini par céder et retirer son système temporairement. Les microtransactions seront de retour très bientôt en jeu, sous une autre forme.

Après avoir longuement réfléchi à la meilleure façon de réactiver son système, EA est arrivé à la conclusion que les microtransactions ne devaient intervenir que pour des achats d’ordre cosmétique. En d’autres termes, une fois le système réactivé durant la prochaine mise à jour du jeu, chacun sera libre d’acheter des éléments visuels qui n’impacteront pas le système de jeu. La progression en ligne devient ainsi linéaire et chaque joueur se retrouve à égalité face aux autres. Enfin presque, puisque tout ce qui a déjà été acquis avec de l’argent réel en jeu sera conservé. Il appartient donc à ceux n’ayant pas décidé de passer à la caisse de combler leur « retard » en jouant intensivement.

Le problème de cette décision est double. D’un côté, ce changement intervient trop tard après la sortie du jeu. Quel intérêt de proposer des microtransactions maintenant ? De même, depuis des mois que les joueurs s’affrontent sur les serveurs, n’ont-ils pas pris leurs habitudes ? Réactiver les microtransactions maintenant semble parfaitement inutile dans l’intérêt du jeu. En revanche, nul doute qu’elle prend tout son sens dans l’optique de générer de l’argent facilement sans faire de vagues auprès de la communauté.

De l’autre, comment justifier un tel retour ? Si la mise à jour est inutile, difficile de comprendre ce qui a motivé Electronic Arts à procéder ainsi. Pire, le retour de ces microtransactions pourrait avoir un impact négatif sur la perception de l’entreprise par les joueurs eux-mêmes. A l’heure où nous parlons, les joueurs apprécieraient très certainement plus de nouveaux contenus pour leur jeu qu’un système de microtransaction exclusivement cosmétique.

Malvenu, tardif et inutile, cette annonce ne fait que remuer le couteau dans une plaie encore chaude. Un peu de dignité aurait été le bienvenu de la part d’EA envers les joueurs et les fans de Star Wars qui n’ont pas franchement été gâtés ces dernières années.