Même si vous avez lu notre lettre à l’intention des nouveaux visiteurs, peut-être ne savez-vous pas ce qui se cache derrière le nom de notre site ! Le crossplay désigne une fonctionnalité récemment apparue dans les jeux vidéo qui occupe notamment le centre des discussions entre Sony et Microsoft.

Pour faire court, on parle majoritairement de crossplay lorsque les joueurs de deux supports différents peuvent jouer ensemble à un titre. Prenons l’exemple de Forza Horizon 3, les joueurs PC et Xbox peuvent tout à fait jouer en ligne ensemble sans distinction. Mais le crossplay n’est pas une notion spécifique au jeu en ligne. S’il on poursuit avec notre exemple ci-dessus, le jeu synchronise les sauvegardes entre le PC et la console de façon que le joueur ne perde pas sa progression.

Cela signifie qu’il est possible de jouer et de progresser de la même façon sur des supports différents. Minecraft est le meilleur exemple de jeu disponible en crossplay aujourd’hui. Jouable sur absolument tous les supports actuels, le jeu autorise des utilisateurs iOS, PC, Switch et Xbox (par exemple) à jouer sur la même carte simultanément. Cette fonctionnalité permet de rassembler des joueurs auparavant parqués sur leur support à cause de limitations techniques. De même, posséder une console différente de celle de son meilleur ami n’est plus un souci lorsque l’on souhaite partager une partie.

Aujourd’hui, cette fonctionnalité existe chez Sony et Microsoft. Néanmoins, les deux l’ont conçu très différement. Chez Sony tout d’abord, on distingue le crossbuy et le crossplay. Le crossbuy permet d’acheter un jeu une fois et d’y accéder sur d’autres supports. Il est par exemple possible d’acheter un jeu sur PS4 et d’obtenir automatiquement la version PS3. Mais cela ne fonctionne pas sur tous les jeux et il est souvent difficile de savoir quel jeu intègre quoi. Finalement, le système montre vite ses limites puisque peu de jeux sont réellement compatibles et qu’un titre intégrant le crossplay n’est pas toujours disponible en crossbuy. L’initiative est bonne, mais il reste des améliorations à apporter au système.

Chez Microsoft, l’approche est différente. L’ensemble des fonctionnalités entre les différents supports sont regroupées sous une même bannière : Xbox Play Anywhere. Un jeu Play Anywhere est toujours disponible sur PC et sur Xbox. L’acheter sur un support vous permettra d’y jouer sur l’autre sans surcoût. De la même façon, tous les jeux Play Anywhere intégrant du multijoueur permettent aux joueurs des deux supports de jouer ensemble. Enfin, les sauvegardes sont systématiquement partagées. Ce système est simple, clair, et de plus en plus rependu dans les dernières productions disponibles sur la console de Microsoft. 42 jeux compatibles sont déjà disponibles aujourd’hui et de nombreux autres doivent arriver dans le courant de l’année. Non content de se limiter aux jeux AAA, cette fonctionnalité se propage aux jeux indépendants afin qu’un maximum d’expériences vidéo-ludiques soient jouable sur un maximum de plateforme.

Qu’en est-il de Nintendo alors ? Aujourd’hui, le sujet n’est qu’une réflexion embryonnaire. En d’autres termes, les consoles de Nintendo ne permettent pas de profiter de ce genre de fonctionnalités. A tort ou à raison, cela n’empêche pas la Switch de battre des records de vente.

Pour terminer, sachez que Sony et Microsoft se livre une bataille âpre sur la question. Microsoft souhaite démocratiser le crossplay sur tous les jeux et tous les supports à l’image de Minecraft. Sony y est farouchement opposé et freine des quatre fers sans pour autant fournir de raisons  à cette réserve. Nous en saurons surement plus lors du prochain E3, d’ici là, il faudra être patient.