Lorsque je souhaite bien débuter ma semaine, il y a des éditeurs de jeux qu’il vaut mieux que j’évite. Prenons l’exemple d’Activision, qui a lancé la béta fermée du mode Blackout de Call of Duty Black Ops IIII (IV). J’ai lancé le jeu pour finalement obtenir un écran noir. Je reviens sur le bureau Windows puis sur le jeu qui finalement se lance sans aucun son avant que je n’atteigne le menu principal. Toutes options réglées au maximum, je finis par lancer une partie du fameux mode Battle Royale pour découvrir des graphismes d’une laideur légendaire. Vous avez joué à PUBG ? C’est pareil… Vraiment, c’est la même chose. De fait, je vais changer de sujet parce qu’on ne va pas tirer sur l’ambulance, elle souffre déjà assez comme ça.

Il nous reste donc Ubisoft et la béta fermée de Trials Rising. C’est un bon sujet ça ! Trials Fusion était un superbe jeu et même si l’opus qui lui a succédé, Trials of the Blood Dragon, était franchement feignant, j’ai envie de croire que ce nouveau Trials a bénéficié du temps et des moyens nécessaires pour se positionner comme un jeu de qualité !

Pour rappel, Trials est une série de jeux de moto très orientée  arcade vous demandant de venir à bout de parcours alambiqués . En vue de côté, vous contrôlez l’orientation de votre véhicule  de façon à réaliser des cascades et franchir des obstacles toujours plus étonnants. Quand bien même le jeu est accessible aux novices pour ce qui est de ses premiers niveaux, celui-ci demande de plus en plus de patience et de doigté pour être totalement maîtrisé.

J’installe le jeu qui pèse tout de même 20 Go, puis je le lance. Aucun souci au démarrage, la musique est sympa. Je personnalise mon pilote, je choisi ma moto et je lance le premier niveau du jeu.

C’est alors que je m’interroge : Pourquoi tout est si moche ? Pourquoi n’ai-je pas une option facile d’accès pour désactiver l’affichage des concurrents ? Pourquoi n’y a-t-il pas deux niveaux consécutifs dans le même univers ? Mais enfin, que s’est-il passé ici ?!

Ubisoft a encore frappé et je vous le dis tout net, ce n’est pas beau à voir. Oui, l’emballage est sympathique : la musique, la direction artistique et même l’interface du jeu sont plutôt agréables. Le problème, c’est que le reste ne suit pas ! Les ombres sont catastrophiques, la majorité des environnements sont visuellement ratés et le jeu n’a aucune espèce de cohérence dans sa progression.

Vous allez simplement enchaîner des niveaux sans lien les uns avec les autres pour finalement atteindre un genre d’arène. Ici, vous devrez accomplir des épreuves pour débloquer de nouveaux défis sur la carte du monde. Le jeu parle de séries américaines, européennes et je ne doute pas qu’une série asiatique et africaine se cache quelque part. Mais contrairement à Trials Fusion et sa difficulté graduelle vous permettant d’appréhender une série prenant place dans un environnement, ici, chaque course est unique. La variété, c’est bien, mais le jeu a besoin d’un fil conducteur pour avoir un tant soit peu de consistance. En l’état, c’est tout simplement raté, en plus d’être totalement hors compétition techniquement.

Ubisoft a d’ailleurs choisi de vendre son jeu 25€, une autre preuve que le jeu a été produit à moindre frais pour s’écouler en masse.