Sortir un jeu en fin d’année n’est jamais une mince affaire. Se retrouver en face de titres attendus, réussir à capter l’attention des joueurs tout en proposant un produit fini de qualité, voilà une recette que Bethesda semble avoir du mal à concrétiser avec son dernier jeu : Fallout 76.

Chez nous, les contributeurs intéressés par le titre ont tous préféré attendre. « On verra bien » était le mot d’ordre plutôt que se laisser happer par la promesse d’une expérience multijoueur dans l’univers de Fallout. L’état du jeu semble leur donner raison puisque ceux l’ayant acheté n’en finissent plus de s’en plaindre.

La presse spécialisée n’a pas aimé

Qu’ils soient français ou étrangers, les journalistes de la presse spécialisée semblent d’accord sur un point : il faut l’éviter à tout prix. Eurogamer la qualifie de « pagaille bizarre, ennuyeuse et cassée » tandis que jeuxvideo.com préfère l’envisager comme un « recueil de mécaniques incertaines et de règles peu claires, servies dans un écrin daté et techniquement instable ». Inutile de tourner autour du pot, le jeu n’est pas à la hauteur de ses prétentions.

Bethesda a pourtant réagi en sortant un patch de 47 Go pour son jeu. Axé principalement sur des corrections techniques, cette mise à jour règle partiellement les problèmes de ralentissement sur Xbox One X et PlayStation 4. Il n’en demeure pas moins des soucis de chargement des textures, de comportement chez les ennemis ainsi que de très nombreux problèmes d’affichage.

Les joueurs montent au créneau

Outre les performances, la communauté pointe du doigt l’impossibilité de profiter d’une expérience consistante. Un utilisateur Reddit, Brogadyn, a déclaré ne pas pouvoir mourir, preuves à l’appui. Son personnage en jeu ne pouvant être tué de quelque façon que ce soit, ce joueur a décidé de ne pas progresser dans l’aventure principale pour ne pas gâcher sa découverte. Cantonné à des tâches répétitives et ennuyeuses, son avatar a atteint le niveau 100 il y a quelques jours et ne pourra bientôt plus progresser sans entrer dans le cœur du jeu. Bethesda serait au travail pour résoudre ce souci qui brise totalement la progression.

Faute de mieux, nombreux sont ceux ayant tenté de se faire rembourser. Là encore, la politique de l’éditeur n’est pas claire. Certains joueurs ont pu se faire rembourser immédiatement sur simple demande après avoir testé le jeu et constaté son état. D’autres, dans la même situation, se sont vu notifier qu’ils n’étaient pas éligibles à un remboursement puisqu’ils ont téléchargé le jeu. Bethesda n’ayant pas clarifié ses conditions de remboursement, les joueurs concernés sont aujourd’hui dans l’expectative.

Des joueurs bannis pour attaque et harcèlement homophobe

En plus des problèmes liés au jeu, Bethesda a également dû faire face aux soucis liés au jeu en ligne. Un groupe de joueurs s’est retrouvé pris en chasse et tué de façon répétée durant 10 minutes par des joueurs homophobes, présents pour « éliminer tous les gays » et « décontaminer les infectés ». Ce genre d’incidents peut se produire en ligne et n’est pas du fait de Bethesda. Néanmoins, les victimes pointent du doigt l’absence de système de signalement en jeu ainsi que les dysfonctionnements de l’outil dédié en ligne. Finalement, ils devront passer par Twitter pour se faire entendre. L’éditeur bannira les joueurs concernés 3 jours avant de suspendre définitivement leur accès au jeu.

En conclusion, Fallout 76 cumule les problèmes sans réussir à apporter de solutions concrètes. Pire il présente les mêmes défauts que son prédécesseur comme l’absence de configuration des touches sur PC. Incidents techniques, patchs peu ou pas utiles, incidents communautaires difficiles à signaler, le jeu n’a rien de l’expérience aboutie promise quelques mois auparavant.