Alors que l’excellent film Astérix : Le Secret de la potion magique sortait en salle mercredi dernier, Microïds a profité de l’occasion pour nous servir un remake bien fade d’Astérix et Obélix XXL 2 : Mission Las Vegum. Suffit-il de reprendre un vieux jeu et de retravailler quelques textures pour obtenir un remaster convenable ? La réponse est bien évidemment négative.

Un jeu original et intéressant

Le studio Étranges Libellules proposait en 2005 une aventure d’Astérix & Obélix franchement rafraichissante. Panoramix, le druide du village, était soupçonné d’avoir trahi les irréductibles gaulois en orchestrant la capture de trois des druides les plus puissants de la forêt des Carnutes par Rome. Bien décidé à exploiter ce filon, César a construit un parc à thème gigantesque nommé Las Vegum pour y exposer les druides comme des bêtes de foire.

Las Vegum brasse en effet toutes les influences du jeu vidéo de l’époque. Tomb Raider, Mario, Sonic, Les Sims, Street Fighter, Pac-Man et bien d’autres références à la cultures vidéoludiques sont présentes au sein d’un jeu agréable à parcourir mais somme toute répétitif. Le scénario, sans être exceptionnel, parvenait malgré tout à justifier des phases de gameplay intéressantes et l’intégration pour le moins incongrues de différents personnages issus de tout un tas de jeux vidéo.

Un remaster qui fait le minimum

N’y allons pas par quatre chemins, la version remasterisée du jeu n’a vraiment aucun intérêt. Graphiquement tout d’abord, le jeu a si peu évolué qu’on est en droit de se demander quel travail a été fait sur cet aspect exactement ? Si l’on note quelques effets de réflexion, une gestion de la lumière plus fine et des textures plus détaillées, le résultat final n’a vraiment rien d’affriolant et le titre accuse le nombre des années.

Concernant le sound design, je peux affirmer cette fois que rien n’a bougé d’un iota. La musique est toujours constituée de boucles imbriquées comme à l’époque et si le résultat n’était pas fameux en 2005, vous imaginez bien qu’il ne s’est pas amélioré avec le temps. Côté cinématiques, ce n’est pas génial non plus puisque l’équipe d’OSome studio a pris la décision de conserver celles d’origine. Des vidéos en 480p sur un écran 4K et une Xbox One X dans un jeu à 50€, vraiment ?

Les ajouts comme le système de téléportation et les quelques nouveaux défis sont vraiment anecdotiques. Globalement, il s’agit du même jeu avec une interface plus agréable, une résolution plus élevée et quelques nouveautés franchement dispensables. En d’autres termes, attendez de le trouver en dessous de la barre des 20€ pour l’acheter.

Mission XXL 3

Microïds travaillerait sur Astérix & Obélix XXL 3. Néanmoins, disons les choses simplement : s’il s’agit de concevoir un jeu à destination des consoles modernes, il me semble nécessaire de tirer partie de leurs capacités. Tandis que les productions actuelles tendent à monter en qualité, il est toujours navrant de constater que certains studios semblent figés dans le passé. Rendez-vous en 2019 pour en savoir plus !