Parmi les pratiques terriblement agaçantes des éditeurs AAA, la multiplication des éditions fait partie des techniques franchement irritantes. Premium, Deluxe, Collector, Ultimate, GOLD, Day One et bien d’autres termes tous plus nébuleux les uns que les autres sont accolés sans vergognes sur les jeux que nous achetons. Si la question du nom n’a finalement pas d’importance, celle du prix et du contenu, en revanche, a retenu mon attention. Plus exactement, la nouvelle pratique d’Ubisoft sur The Division 2 et Assassin’s Creed Odyssey mérite d’être expliquée.

Avant, c’était compliqué

Chez Ubisoft, selon la franchise et la notoriété du jeu, il était possible de trouver jusqu’à 5 éditions d’un même jeu sans qu’aucune d’entre elle ne contienne l’intégralité des contenus disponible pour le titre. Le joueur était donc dans l’obligation d’acheter des DLC à l’unité et au prix fort.
Puis, l’entreprise a encore multiplié le nombre d’édition en ajoutant des bonus physiques comme des figurines, des steelbooks, des carnets de croquis et tout un tas d’autres choses indisponibles pour les amateurs de dématérialisé.

Le joueur qui souhaitait comparer les éditions et les prix se perdait assez rapidement, d’autant qu’un jeu vendu 70€ neuf était susceptible d’être proposé le double ou le triple dans certaines éditions spéciales. Un système compliqué qu’Ubisoft a tenu à simplifier.

Édition Deluxe, GOLD et parfois Spéciale

Pour se défaire des aberrations sémantiques, les nouveaux titres de la compagnie étaient principalement vendus dans 3 éditions distinctes : Standard, Deluxe et GOLD. Une édition dite Spéciale était parfois proposée pour des jeux avec un contenu exotique supplémentaire.

Standard correspond au jeu de base, Deluxe propose une ou deux missions en plus et GOLD inclut l’ensemble des contenus additionnels du jeu. Plutôt simple, n’est-ce pas ?

Une pirouette désagréable

Avec Assassin’s Creed Odyssey et The Division 2, l’éditeur a remanié discrètement les éditions pour en proposer une nouvelle : Ultimate. Qu’ajoute-t-elle donc ? Qu’est-ce qui justifierai d’avoir une nouvelle édition alors que le pack GOLD permet déjà d’acheter tout le contenu ? Rien du tout en fait.

La pirouette consiste à renommer l’édition GOLD en Ultimate et d’augmenter son prix (115€ au lieu de 90€ habituellement). Ensuite, il suffit de retirer de l’actuelle GOLD les bonus de la version Deluxe, sans en changer le prix. Vous obtenez ainsi 4 versions du jeu : Standard, Deluxe (avec quelques DLCs en plus), GOLD (avec le Season Pass mais sans les DLC Deluxe) et Ultimate (ancienne édition GOLD vendue 25€ plus chère).

En d’autres termes, non seulement l’édition complète du jeu vous coûte plus cher sans raison valable mais en plus, le Season Pass ne contient plus l’ensemble des contenus du jeu. La pratique me semble parfaitement lamentable et je trouvais intéressant de le partager avec vous.