Mercredi dernier, Sea of Thieves fêtait sa première année d’existence. Au fil des mois, le jeu a su créer l’évènement en proposant de nouveaux contenus, des missions et des améliorations de son système de jeu. Alors que la deuxième année démarre, il était logique de faire une rétrospective à son sujet.

Qu’est-ce que Sea of Thieves ?

Pour ceux qui n’aurait pas eu l’occasion d’y jouer, une explication s’impose. Sea of Thieves est un jeu d’action/aventure à la première personne dans lequel vous incarnez un pirate. Ce dernier pourra rejoindre un équipage pour voguer sur les mers et explorer les îles de l’imposant monde ouvert du jeu. L’objectif ? Devenir un pirate légendaire et mettant la main sur les plus fabuleux trésors. Néanmoins, le périple sera long et semé d’embuches, puisque le jeu, comme les autres joueurs vous mettront régulièrement des bâtons dans les roues.

Un lancement en demi-teinte

Comme toutes les expériences hors des sentiers battus, Sea of Thieves a dû faire ses preuves à sa sortie. Attendu de pied ferme par une petite communauté de joueurs, le titre a rapidement fait parler de lui grâce à son gameplay accessible et équitable autant que pour l’absence total d’aide en jeu. En effet, le nouveau est totalement livré à lui-même dans un monde répondant à des règles simples, logiques, mais souvent inattendues.

Le plaisir de jeu vient donc de l’existence de plusieurs mécanismes de gameplay (la météo, la navigation, les combats…) indépendant les uns des autres et pouvant présenter chacun leurs difficultés à tour de rôle… ou simultanément. Le monde de Sea of Thieves n’est pas prévisible et il est impossible en début de partie de connaître la suite des évènements à venir.

Certains joueurs ont apprécié ce concept, d’autres ont souligné le manque apparent de contenu et la pauvreté d’un gameplay qui doit être découvert au gré des heures de jeu. Finalement, cela n’empêchera pas Rare de fidéliser une communauté de plus de 5 millions de joueurs fin 2018.

The Hungering Deep, l’avènement du mégalodon

Quelques mois après la sortie du jeu de base, Rare proposera aux joueurs une première mise à jour de contenu. Le système est simple : la mise à jour comporte une créature inconnue à l’époque, sur laquelle le joueur devra enquêter avant de l’affronter. Cette quête temporaire n’est plus disponible aujourd’hui et permettait de récupérer de précieux instruments de musique, nécessaires pour attirer la terrible créature.

Cette dernière, à l’affût de la moindre proie, était en fait un mégalodon, un immense requin capable de briser votre navire en deux. Celui qui le chasse à intérêt d’avoir préparé son coup, la bête ne se laisse pas facilement approcher en plus d’être particulièrement agressive. Le joueur aura toujours la possibilité de regagner une île à proximité pour que le monstre retourne dans les abysses.

De cette mise à jour, reste aujourd’hui le tambourin, un instrument introduit durant l’évènement et nécessaire à l’accomplissement de la quête ainsi que les mégalodons. Oui, il y en a plusieurs maintenant, parce qu’un seul ne suffisait pas !

Cursed Sails, les squelettes prennent le large

Dans Sea of Thieves, vos ennemis sont souvent invisibles et bien plus fort que vous. Il va notamment s’agir de la météo, d’un équipage de joueurs ennemis et parfois, de personnages non joueur comme les squelettes. Ces derniers semblent inoffensifs de prime abord, mais lorsque plusieurs d’entre eux attaquent simultanément, ils peuvent rapidement devenir une vraie menace.

Pour corser un peu les choses, la seconde mise à jour du jeu a permis aux squelettes de naviguer en mer sur des vaisseaux fantômes. Extrêmement difficiles à battre, ces navires fantômes sortent de l’océan à l’improviste et vous traque jusqu’à faire couler votre navire. Les aborder ne servirait à rien puisque tout l’équipage est composé de fantômes maudits.

Là encore, cette mise à jour a été proposée sous la forme d’un évènement temporaire dont il ne reste que les bateaux squelettes aujourd’hui.

Forsaken Shores, l’enfer sur Terre

Depuis la sortie de Sea of Thieves, j’ai souvent entendu que le jeu était trop facile et qu’il n’y avait finalement pas grand-chose à faire. Les règles de base sont effectivement très simples, mais la complexité des scénarios proposés rend vite l’expérience difficile.

Pour les plus téméraires, Rare a ajouté une portion de carte au monde existant. Des terres oubliées nommées abritant de fabuleux trésors, mais aussi de tous nouveaux dangers. Cette région volcanique actives vous permet d’accomplir des missions de chasse ou trésor dans un environnement ravagé par les séismes et les volcans en éruption. Ces derniers crachent des boules de feu sur de longues distance qui viendront s’écraser sur votre navire, bien fragile tout d’un coup.

Pour réussir ici, il faut impérativement travailler en équipe. Les Forsaken Shores sont toujours disponibles dans Sea of Thieves aujourd’hui.

Une énorme mise à jour anniversaire

Depuis la fin d’année dernière, le jeu n’a accueilli que des évènements mineurs sans proposer de véritable mise à jour impactante. Cela a permis à Rare de créer des évènements à l’intention des nouveaux joueurs et donc, de fortifier sa communauté. Pour tous, la mise à jour anniversaire du jeu sera disponible le 30 avril prochain. Elle ne contiendra pas une mise à jour majeure, mais bien trois !

The Arena, un tout nouveau mode de jeu pour les pirates à la recherche de sensations fortes. Sur une carte dédiée, les joueurs pourront mener des combats sur terre ou en mer à grande échelle dans ce mode inédit. Le jeu en vaut la chandelle puisque d’importantes récompenses seront disponibles.
Tall Tales – Shores of Gold, le tout premier chapitre de la campagne scénarisée du jeu sera disponible pour tous. Cette demande de la communauté se concrétisera par des missions permettant d’en apprendre plus sur l’univers du jeu.

Des nouveaux outils arrivent en jeu : la canne à pêche et le harpon. Le premier permettra certainement de récupérer de nouvelles ressources comme du poisson. Le second concerne manifestement les mégalodons dont le système de jeu devrait évoluer.

Tout cela augure une très belle seconde année pour un jeu dont le producteur exécutif a déclaré l’année passée vouloir en faire beaucoup plus dans la saison que tout ce qui a été accompli jusqu’à maintenant.