Alors que les rumeurs ne cessaient de s’amplifier en ligne, Nintendo a finalement dévoilé la nouvelle version de sa console portable : la Nintendo Switch Lite. Cette alternative à la machine d’origine sera disponible au mois de septembre afin d’adresser la cible des joueurs nomades. Aujourd’hui, il n’existe aucune alternative à la Nintendo 3DS s’il on excepte les plateformes mobiles comme Android et iOS. La Nintendo Switch était donc la bienvenue dans ce contexte auprès de ceux souhaitant profiter des jeux en déplacement, à condition d’en avoir les moyens.

Pour mieux comprendre à qui est destiné la Switch Lite, il faut d’abord s’intéresser à ce qui la différencie de l’originale. Ici, pas de jeu sur un écran de télévision, la console ne sera jouable qu’en mode portable. L’ensemble des boutons est intégré dans le form factor de la console, ce qui signifie qu’il ne sera plus possible de détacher les manettes pour jouer à 2 par exemple. Les boutons directionnels ont été remplacés par une croix tandis que l’écran, lui, est plus petit. La Switch Lite est donc plus légère, plus petite et plus facilement transportable.

Sachant tout cela, il est raisonnable de penser que son prix sera moins élevé. C’est le cas puisqu’elle est annoncée à 199$. En tenant compte du taux de conversion et des taxes sur le produit, il est raisonnable de s’attendre à un tarif entre 199 et 229€ à sa sortie au mois de septembre.

Si vous possédez une Switch, vous ne verrez aucun intérêt à ce nouveau modèle. Heureusement, puisqu’il ne vous est pas destiné. Il en va de même pour les joueurs désintéressé d’une expérience portable, la console ne présente aucun argument puisqu’elle est nettement moins performante qu’un PC ou qu’une console de salon classique. Fort de ce constat, à qui s’adresse la Switch Lite ?

La réponse immédiate serait de croire qu’elle sera parfaitement uniquement pour les parents à Noël qui pourront offrir à leurs enfants la console tant attendue à un prix légèrement moins élevé. Pourtant, ce serait oublier deux énormes parts de marché : celle de la Nintendo DS et des joueurs mobiles. Pour rappel, la DS s’était vendue à plus de 150 millions d’exemplaires tandis que l’on compte 2.3 milliards de joueurs sur mobile en 2018. Le marché du jeu nomade est immense et Nintendo peut se vanter de proposer des jeux de très haute qualité dans le catalogue de sa console portable.

Tous les genres sont représentés parmi les 2400 titres disponibles. Certes, contrairement à un mobile, la Switch Lite ne propose pas de navigateur web, d’accès aux réseau sociaux ou même de fonctionnalité d’appel audio / vidéo. Elle n’en reste pas moins la console portable la plus puissante jamais conçue capable de lire des jeux dignes d’une console de salon.

Le prix de la Switch est longtemps resté un problème pour de nombreux joueurs qui n’avaient tout simplement pas les moyens de s’offrir la console. Aujourd’hui, pour un achat neuf, il faut compter entre 250 et 400€ selon les modèles et les packs afin d’en faire l’acquisition. En positionnant sa console à un tarif moins élevé, Nintendo attire l’attention des joueurs sur l’effort tarifaire minime au détriment de fonctionnalités facultatives pour le publique visé.

Cette stratégie ne peut que fonctionner grâce au mécanisme des promotions et l’absence d’alternative réelle. En effet, une console neuve à 229€ chutera facilement sous la barre des 190€ en période de soldes. Pour Nintendo, l’avantage est évident puisqu’il s’agit de la mâche machine, des mêmes jeux et accessoires. Aucun coût de supplémentaire ne sera engendré puisque la Switch Lite n’est qu’une version low cost amputée de nombreuses fonctionnalités de la machine d’origine.

D’un point de vue tarifaire, cela la met en concurrence directe avec la Xbox One S, console au rapport qualité prix le plus intéressant sur le marché. Naturellement, il sera inapproprié de comparer les deux machines, l’un étant exclusivement portables, l’autre consacré au jeu de salon.

Précisions enfin que même en format portable, certains ne seront pas nativement compatibles avec la Switch Lite. 1-2 Switch par exemple, nécessitera l’achat d’une paire de Joy-Con additionnel (vendu 70€) pour être joué sur Switch Lite. En d’autres termes, ce qui pouvait être perçu comme un manque à gagner du côté de Nintendo sera largement compensé par les accessoires additionnels tout comme la souscription au service Nintendo Switch Online.

À l’image de Microsoft, Nintendo transite donc vers un modèle où chaque joueur dispose d’une alternative pour profiter de ses divertissements. La Switch d’origine s’adresse aux fervents amateurs de Zelda, Mario et autres Pokémon sur grand et petit écran tandis que la Switch Lite conviendra parfaitement aux jeunes joueurs et à ceux en déplacement. L’alternative ne coûte rien ou presque à Nintendo qui s’est contenté de retirer des fonctionnalités de sa console en ajustant à peine son tarif.

En visant une cible si large avec une offre qui, à défaut d’être agressive, dynamise l’approche tarifaire de sa console, Nintendo va certainement attirer de nouveaux joueurs qui ne manqueront pas de suivre la fluctuation des prix de la Switch Lite dès la fin de l’année.