Comment parler d’Electronic Super Joy à un néophyte ? Disons qu’il s’agit d’une série de jeu de plateforme particulièrement retors aux caractéristiques facilement reconnaissables. Le scénario est absurde, la musique digne de Tomorrowland et la difficulté généralement très élevée ! Tout cela donne un jeu techniquement sans intérêt mais particulièrement addictif. 

Michael Todd, l’unique développeur derrière les jeux, vient de surprendre son petit monde. Sans prévenir, voilà qu’il sort Electronic Super Joy 2, un nouveau jeu ! Certains l’attendaient de pied ferme tandis que d’autres y voyaient la suite d’une très longue blague. Tous ont en tout cas été heureux d’apprendre que le jeu est disponible gratuitement. Il ne s’agit pas d’une démo ou d’une offre à durée limitée, le titre est jouable du début à la fin sans débourser le moindre centime.  

Les plus accros pourront toujours opter pour l’unique DLC du jeu vendu un peu plus de 10€ avec des niveaux et des boss supplémentaires ainsi que les 47 morceaux du jeu. Un prix tout à fait honnête pour un DLC qui soutiendra l’effort du développeur 

Côté nouveautés, l’apparition de pouvoirs renouvèle significativement le gameplay tandis que le leveldesign se veut nettement plus recherché. Les niveaux s’enchaînent mais ne se ressemblent pas, ponctués par l’humour profondément stupide de la série. Dans cette histoire, vous volerez les fesses du diable et tuerez le Père-Noël, que vous faut-il de plus ?  

Vous n’avez jamais joué à un de ces jeux ? À part du temps, vous n’avez rien à perdre, c’est ici que ça se passe !