2019 touches à sa fin après de nombreux temps forts. Avant d’entamer une année 2020 qui s’annonce déjà passionnante, je voulais revenir sur les moments clés de cette année, en toute subjectivité évidemment. Voici donc ce que je retiens de cette année. 

Microsoft annonce un téléphone Surface sous Android 

Après l’abandon de Windows 10 Mobile, Microsoft n’avait jamais été clair sur ces plans pour la téléphonie jusqu’à cette fin d’année, durant la conférence Surface. Très sobrement nommé Surface Duo, cet appareil d’un nouveau genre embarque deux écrans et toute l’élégance de la gamme Surface. 

Pour l’occasion, Microsoft a revu sa stratégie en adoptant d’entrée Android comme système d’exploitation. Une surcouche va être conçue tout spécialement pour le Surface Duo afin d’exploiter au mieux les capacités d’un appareil à deux écrans et d’accueillir des expériences comme xCloud plus facilement.  

On ne sait que peu de choses au sujet de cet appareil. Très certainement compatible 5G grâce à un processeur Qualcomm 855, l’appareil embarquera deux écrans de 5.6 pouces pour une zone d’affichage totale de 8.3 pouces. Il embarquera un capteur d’empreintes digitales, un port USB-C et ferait 4.5 mm d’épaisseur. Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’article dédié au sujet. 

Google lance Stadia, son service de cloud gaming 

Certains l’attendaient émerveillés, d’autres avec beaucoup de scepticisme. Quoi qu’il en soi, Google a lancé sa plateforme Stadia cette année. Pour rappel, le concept est on ne peut plus simple : vous accédez à la plateforme Stadia depuis un mobile, un PC ou une TV connectée avec un chromecast pour acheter et jouer à vos jeux sur les serveurs de Google. Pas besoin de machine surpuissante, tout se passe dans le cloud. 

Cette promesse, faite par le géant derrière YouTube, ne pouvait qu’intriguer. Google n’est pas un acteur du monde du jeu vidéo et n’a aucune expérience en la matière. Ainsi donc, les premiers pas de l’entreprise dans cet univers ont été suivis de près. 

Malheureusement, le lancement ne s’est pas passé comme prévu. En effet, en plus de se heurter aux problèmes déjà connus du cloud gaming comme la latence et la qualité de l’image, Google a également rencontré quelques soucis avec la livraison de ses précommandes et certains chromecasts qui ont tout simplement cessés de fonctionner après avoir trop chauffés. 

Les résultats d’un point de vue technique sont mitigés. Google parvient effectivement à streamer du jeu en 1080p et en 4K mais au prix d’une consommation de données excessive et d’une qualité d’image nettement inférieure aux standards d’aujourd’hui. La promesse d’une expérience de jeu ultime est donc loin d’être atteindre, mais l’alternative à l’achat d’une console de jeu classique reste intéressante à condition d’accepter de faire de gros compromis. 

Dernier point de friction : le modèle économique. Stadia impose d’acheter les jeux plein tarif sur la plateforme afin de pouvoir y jouer et de payer un abonnement supplémentaire pour accéder au streaming en 4K et quelques contenus offerts. Face à un abonnement comme Xbox Game Pass intégrant xCloud (l’équivalent de Stadia) pour 13.99€ par mois dans le pire des cas, difficile d’imaginer comme Google pourrait rivaliser en face de Microsoft sur ce terrain. Reste à voir si xCloud, une fois sortie, sera au moins aussi capable que Stadia.  

Halo arrive sur PC après 18 années d’existence 

C’est un évènement tout particulier pour tous ceux qui n’ont jamais pu mettre la main sur cette franchise exclusive à l’univers Xbox. Plutôt que de morceler un peu plus le marché, Microsoft poursuit sa démarche d’unification en faisant arriver l’une de ses plus célèbres franchises sur PC. 

Il aura fallu 18 ans pour que le miracle se produise, mais c’est maintenant chose faite. Halo Reach est disponible sur PC (Steam et Game Pass) depuis décembre et les autres opus devraient sortir dans l’ordre chronologique de l’histoire courant 2020. 

Au programme, une refonte complète puisque l’équipe en charge du projet a  bâtir un moteur de jeu de toute pièce pour rendre l’exploit possible. Halo Reach est parfaitement fluide sur PC et compatible avec les très hautes résolutions (4K) et fréquences d’affichage (144hz). 

Enfin, l’ensemble des contenus créés par la communauté est également compatible avec le PC, soit plusieurs milliers de cartes créés par les joueurs. Ce travail impressionnant n’est pas désintéressé puisque Halo Infinite sortira sur Xbox Series X et Windows 10 en fin d’année prochaine. 

Epic Games a énervé tout le monde avec ses exclusivités temporaires 

S’il y a bien une entreprise qui a su attiser les foudres de tout le monde cette année, c’est très certainement Epic Games. Cet acteur incontournable de l’industrie n’est pas seulement derrière l’Unreal Engine, il s’est lancé dans la course des launchers sur PC et pratique une politique d’exclusivités aussi agressive qu’inédite. 

En plus d’offrir des jeux chaque semaine, l’Epic Game Store est le seul à proposer les versions PC de certains mastodontes historiquement disponibles sur Steam dès leur sortie. Ainsi, certains titres comme Borderlands 3, Metro Exodus, The Outer Wilds, Control, Detroit Become Human ou Satisfactory ne sont pour l’instant pas disponibles sur Steam et ne le seront peut-être jamais. La plupart d’entre eux ne sont que des exclusivités temporaires (1 an) mais cette situation n’est pas claire pour tous les titres. 

Malgré les efforts d’Epic, Activision, Bethesda et même Rockstar pour diviser un peu plus les joueur, Steam reste la plateforme forte du PC et Microsoft semble déterminer à soutenir les joueurs sous Windows en proposant ces gros titres dans Game Pass et sur Steam dès leur sortie. Une excellente nouvelle pour tout le monde donc. 

Sony et Nintendo travaillent avec Microsoft 

Certainement l’une des informations les plus inattendues cette année : les deux grands acteurs japonais se rapprochent de l’américain. Ne vous y trompez pas, ce rapprochement n’a rien de ponctuel. Sony comme Nintendo souhaitent s’appuyer sur l’infrastructure Azure de Microsoft pour proposer des services sur Switch et PlayStation 5. 

D’un autre côté, Microsoft souhaite élargir sa cible en proposant ses titres et services sur d’autre plateformes. xCloud et Game Pass sur Switch et PlayStation 5, cela pourrait être une réalité d’ici la fin de l’année 2020. En attendant, les joueurs de Minecraft peuvent enfin jouer ensembles sur Switch, PlayStation 4 et PC.