Dans la première partie, nous avions discuté de la création de votre concept, vos intentions et votre format. Si vous avez réussi à atteindre cette étape : Bravo, vous avez un format ! Souvenez-vous que rien n’est gravé dans le marbre, vous pouvez décider de modifier votre format avant de le lancer si vous réalisez qu’il représente trop de travail ou que vos objectifs sont inatteignables. 

Maintenant, vous devez choisir comment le réaliser. Là encore, allez au plus simple, les idées complexes demandent souvent des compétences avancées pour atteindre le niveau de résultat voulu. Pensez simple : de quoi avez-vous vraiment besoin pour que votre émission soit intéressante ?  

La réponse est très simple, il faut être à l’aise à l’écran et rester détendu. Faite l’essai de commenter votre prochaine session de jeu pendant 10 minutes. Aidez-vous d’un ami si jamais vous vous sentez perdu, parler tout seul n’a rien d’évident au début. Si vous arrivez à passer ce cap, vous avez le contenu le plus important, l’animation. On peut donc passer à la suite : les médias. 

Comme je le disais, il faut que vous soyez visible à l’écran et votre jeu aussi. Quels outils ? Pour quoi faire ? Comment s’en servir ? En vrai, c’est là que les problèmes commencent. Il y une masse colossale d’outils (plus ou moins utiles) à votre disposition. Essayons de les ranger un peu : 

  • Plateforme de diffusion 
    • Twitch 
    • Mixer 
    • YouTube 
    • Facebook 
  • Logiciel de réalisation et diffusion en direct 
    • Open Broadcaster Software Studio (gratuit) 
    • Streamlabs (base sur OBS, gratuit) 
    • XSplit (abonnement payant en version complète) 
    • Xbox DVR (Xbox One) 
    • PS Share (PlayStation 4) 
  • Logiciel de création de contenu image 
    • Paint.NET (gratuit) 
    • Photoshop (abonnement payant) 
    • Gimp (gratuit) 
  • Logiciel de mixage audio 
    • VoiceMeeter Banana (gratuit) 

Il y a d’autres outils dont nous avions besoin pour diffuser simultanément sur toutes les plateformes mais nous en reparlerons plus tard, il y a déjà beaucoup à dire. Si vous streamez déjà, peut-être êtes-vous en train de penser : « Pourquoi n’a-t-il pas mentionner ce logiciel ? ». Tout simplement parce que je ne m’en suis pas servi personnellement ou qu’il me semblait faire doublon avec ceux dont j’ai déjà parlé. 

Choisir sa plateforme de diffusion 

Voilà un sujet particulièrement délicat. En effet, la plateforme de diffusion est un sujet récurrent lorsqu’il s’agit de se produire en ligne.  

Certains vous diront qu’il faut absolument aller sur Twitch parce que c’est l’outil mainstream par excellence, d’autres vous diront que Mixer est plus simple à configurer si vous avez Windows 10. Vous vous demanderez surement où se trouve le plus grand nombre de spectateurs, quelle audience colle le mieux à votre programme, quelle plateforme propose quels outils. Du coup, j’ai fait un tableau. 

* Avant de pouvoir télécharger la vidéo, Twitch doit l’exporter. Le temps d’export varie selon la vidéo. Pour nous, il fallait compter une dizaine de minute à chaque fois. 

Maintenant que vous avez vu ce tableau, je peux vous dire un secret : tout ça n’a aucun intérêt. Comprenons-nous bien. À moins que votre concept ne nécessite un outil en particulier, toutes ses plateformes se valent (à peu près). En d’autres termes, pour streamer vos jeux, ce n’est pas la popularité d’un service qui doit vous attirer mais le fait d’être confortable lors de votre émission. 

Prenons l’exemple de Facebook. Ergonomiquement, c’est l’horreur. Vous êtes en direct, les commentaires arrivent mais le tchat ne défile pas automatiquement pour vous afficher les nouveaux messages. C’est un détail, mais lorsque vous serez en pleine partie et que les derniers messages ne s’afficheront pas, je peux vous promettre que le stress commencera à monter. Ce genre d’expériences, je ne peux pas vous le partager dans un tableau. Il y a une différence fondamentale entre la théorie et la pratique, ce sont les détails de votre expérience. 

En résumé, si vous souhaitez opter pour quelque chose de simple, qui fonctionnera pratiquement tout seul rapidement : optez pour Twitch ou Mixer. Personnellement, je trouve l’interface de Mixer plus claire que celle de Twitch et le service globalement plus agréable. Que vous soyez débutant ou très avancé, la seule vraie différence entre les deux plateformes sera le système de partenariat. Mais d’ici là, rassurez-vous, vous aurez parcouru beaucoup de chemin ! 

Si vous avez déjà une chaîne YouTube qui marche, optez plutôt pour YouTube. Cela fera un bon complément à vos vidéos et animera votre communauté. Je vous déconseille de commencer avec YouTube. Peu d’utilisateurs regardent des directs, encore moins interagissent. YouTube Gaming devait changer ça mais cette transition n’a pas eu lieu. 

Concernant Facebook, je vous déconseille de vous en servir pour les jeux. Si vous faites du face caméra, du tuto ou même du débat, pourquoi pas. Mais la configuration est tellement pénible et aléatoire avec Facebook que vous finirez par vous arracher les cheveux. Vraiment, n’utilisez pas Facebook pour du streaming de jeu, ce n’est clairement pas prévu pour.