La semaine dernière sortait Minecraft Dungeons, le nouveau titre de Xbox Game Studios et Mojang sur toutes les plateformes. Après une brève présentation l’année passée, peu d’informations avaient finalement filtré avant sa sortie. Conçu dans l’Unreal Engine 4 et vendu 20€ en édition standard, que vaut finalement cette aventure dans l’univers de Minecraft ?

Un diablo-like ultra accessible

Dans le fond, Minecraft Dungeons est très différent de Minecraft. Ici, vous devrez parcourir des niveaux généré procéduralement afin d’atteindre des objectifs précis. Sur votre chemin, de nombreux ennemis tenteront de vous arrêter. À vous de les affronter, seul ou en équipe, pour surmonter tous les obstacles.

Vous l’aurez compris, nous avons à faire à un diablo-like. Parcourir des niveaux en vue asymétrique, tuer des hordes d’ennemis, s’équiper pour faire face à toutes les situations et affronter des boss sont les phases de jeux principales de Minecraft Dungeons. L’histoire n’a finalement que peu d’importance : un pauvre hère trouve un puissant artefact magique qui corrompt son esprit et le transforme en Arch-Illager, un terrifiant sorcier. Votre objectif : le vaincre. Ce n’est donc pas pour son scénario que vous vous tournerez vers ce jeu.

L’écran d’équipement, simple et épuré

Néanmoins, sa grande force réside d’abord dans sa simplicité. Accessible de bout en bout, le titre de Mojang se prend en main immédiatement à la manette comme au clavier. Une arme de mêlée, une à distance et votre armure constitueront votre équipement principal. 3 artefacts pourront être équipés en complément. Contrairement à Diablo, vous n’aurez pas à choisir une classe pour votre personnage. Vous pourrez utiliser tous les équipements sur tous les personnages pour trouver la combinaison la plus efficace sur le terrain. En revanche, soyez attentif aux caractéristiques de vos équipements, si vous êtes trop faibles, certains niveaux risquent d’être vraiment retord.

Pour vous aider, jusqu’à 3 joueurs supplémentaires pourront vous rejoindre et participer à votre aventure. Dans ce cas, vos vies et l’expérience collectée sont partagés : idéal pour ne laisser personne à la traîne. Le jeu est d’ailleurs bien plus fun à plusieurs puisque les niveaux sont vastes, invitent à l’exploration et regorgent de secrets. Ainsi, de nombreux niveaux supplémentaires sont à dénicher au fil de vos pérégrinations.

L’univers de Minecraft parfaitement respecté

En utilisant l’Unreal Engine, Mojang a fait le choix d’un moteur tiers plutôt que de sa propre technologie. En jouant à Minecraft Dungeons, ce choix semble tout à fait justifié. Les effets de lumières sont très réussis, les textures sont agréables à l’œil tout comme les nombreux effets de particules. Tout est très fluide malgré la quantité d’ennemis parfois impressionnante à l’écran.

Votre camp, un endroit sûr où vous pourrez gérer votre équipement et vos artefacts entre chaque niveau.

À l’heure où j’écris ces lignes, certains bugs sont à déplorer. S’ils n’entravent jamais la progression ou le jeu, on pourra tout de même s’étonner face aux cinématiques qui ne se lancent pas ou aux chargements sans fin. Des problèmes qu’un simple redémarrage suffit à corriger, mais il semble impératif de patcher le jeu dans les semaines à venir.

Si tous les antagonistes de l’univers de Minecraft ne répondent pas présent. Le bestiaire se veut varier et adapté aux environnements visités. Les creepers vous attaqueront ainsi dans la forêt tandis que les mines vous confronteront aux golems de pierre. Chaque environnement a sa personnalité et sa typologie propre. Grâce à la génération procédurale, vous ne parcourrez jamais deux fois le même niveau mais les objectifs à atteindre, eux, ne changeront pas.

Le jeu est très agréable visuellement

Le sound design se veut globalement discret bien que très réussi. L’univers est crédible et l’ambiance sonore donne vie à des niveaux parfois un peu statiques visuellement. Sans être mémorables, la bande-originale du jeu retranscrit efficacement ce qu’il se passe à l’écran. On pourra regretter de ne pas avoir un thème musical fort pour porter l’action, notamment face aux boss, mais cela n’entache pas le plaisir de progresser au sein des environnements hostiles.

Une aventure à partager

Tout comme Sea of Thieves, Minecraft Dungeons est un jeu – service dont l’univers et les fonctionnalités seront étendus dans les mois à venir. Un nouveau DLC a déjà été annoncé et on peut saluer la volonté de Mojang de proposer son titre à un tarif attractif (20€ en édition standard et 30€ pour le pack complet). Ces contenus sont agréables en solo mais prennent une autre dimension à plusieurs.

En effet, les environnements étant vastes et les ennemis nombreux, collaborer permets de progresser plus facilement que de tout faire tout seul. De même, se séparer pour explorer une zone débloque la fonctionnalité de téléportation : indispensable pour rejoindre rapidement un partenaire qui vient de dénicher un trésor.

Vous pourrez visiter des environnements très différents. Certains devront être débloqués.

Plus que de jouer, Minecraft Dungeons est un prétexte pour retrouver ses amis en ligne dans une aventure plaisante à suivre et sans temps mort. Chaque tentative invite à l’exploration grâce à la génération procédurale tandis que les nombreux artefacts à collecter renouvelle régulièrement le gameplay. Le titre ne se veut ni exigent, ni punitif, passez votre chemin si vous recherchez du défi.

Le système d’enchantement, tout comme l’économie du jeu, illustre ce partie pris. Vos équipements peuvent être enchanté afin de disposer de propriétés uniques : faire des dégâts supplémentaires, figer les ennemis, soigner vos partenaires. En vendant vos armes, vos récupérez un peu d’argent et tous vos points d’enchantement. L’argent coule d’ailleurs à flot, tous comme les équipements de façon à ne jamais générer de frustration.

En conclusion, Minecraft Dungeons est un petit jeu dont l’exécution s’avère efficace à défaut d’être ambitieuse. Les 7 environnements du jeu vous occuperont un peu plus de 5 heures en ligne droite, bien plus si vous optez pour les modes de difficulté plus élevé et une aventure à plusieurs. Une bonne pioche à l’approche de l’été pour passer de bons moments à plusieurs sans frustration.