Dans la guerre qui oppose Apple à Epic, nous pensions avoir tout vu. La bataille fait rage de l’autre côté de l’atlantique depuis plusieurs mois maintenant mais Epic ne compte pas en rester là. Pour rappel, la firme derrière Fortnite souhaitait proposer son propose système de paiement en jeu en contournant celui d’Apple. Cela constituant une violation des règles de l’Apple Store, Fortnite s’en est vu retiré très rapidement.

Une longue bataille juridique s’en est suivi dont nous vous passerons les détails, mais Epic veut aujourd’hui porter l’affaire devant les tribunaux Européens. C’était sans compter sur la marque à la pomme pour profiter de la situation et tenter d’obtenir des données sensibles de la part d’un acteur sans aucun lien avec l’affaire : Valve et sa boutique Steam.

Pour préparer sa défense, les deux société ont collaboré de façon à monter un dossier suffisamment fourni pour soutenir la défense du créateur de l’iPhone dans cette affaire. Apple souhaite rester souverain dans son écosystème tandis qu’Epic veut devenir un acteur central dans la distribution des jeux sur toutes les plateformes. Si la position de Valve est loin d’être menacée aujourd’hui, on peut légitimement considérer qu’Epic et Apple ont un rival commun : Epic Games.

Cependant, les demandes d’Apple sont rapidement devenues fantasques. En effet, la compagnie souhaite obtenir le nom, le prix, les configurations et les dates de disponibilités de chaque version de chaque jeu et chaque achat in-app sur Steam. Elle souhaite également connaître les revenus annuels de Valve sur chaque produit vendu via la plateforme et l’évolution de l’ensemble de ces chiffres sur les six dernières années.

Les six, dernières, années.

Valve a rapidement répondu en indiquant ne pas posséder les chiffres en question, puisque la compagnie n’en a de toute façon pas besoin. Elle mentionne également le fait qu’Apple demande trop d’information et que ces dernières ne sont pas pertinentes venant d’un acteur qui n’opère pas sur mobile. La situation de Valve sur Windows est très différente de celle d’Apple sur iOS.